Togo : comment obtenir 15tonnes de tomate par ha dans la région maritime ?

Togo : comment obtenir 15tonnes de tomate par ha dans la région maritime ?
Un champ de tomate

Il est possible au Togo d’obtenir une marge d’un million sur un hectare de culture de tomate en une campagne agricole. Bien entendu si la culture est pratiquée de manière rationnelle et évolutive. L’ICAT donne quelques itinéraires techniques aux producteurs de la région maritime pour atteindre 15 tonnes à l’hectare en condition pluviales.

L’Institut de Conseil et d’Appui Technique (ICAT) souligne que la tomate exige généralement un sol meuble, léger qui draine bien et assez riche en matière organiques. Voici quelques étapes importantes à suivre pour sa culture.

Préparation du sol : labour à plat, en billon ou confectionner des planches.

Apport fumure organique : enfouir au labour 1-2/ha toutes les années ou 3-5/ha tous les deux (2) ans, ou encore 7t/ha tous les trois (03) ans.

Système de rotation : pratiquer la rotation (année 1 : Tomate, année 2 : maïs, année 3 : niébé/soja).

Quantité de semence, période de semis et schéma cultural : 300 à 500 grammes, installer la pépinière en mai-juin (mars-avril en condition irriguée) et repiquer 25 à 30 jours après pépinière suivant le schéma 0.60 m x 0.50 m.

Désherbage : sarclo-binage au besoin.

LIRE AUSSI - Togo : des astuces pour produire de la farine panifiable de manioc de haute qualité

Période d’apport d’engrais : NPK 15-15 -5 en trois fractions (à 15 jours : 150kg/ha, 45 jours : 100kg/ha, et 65 jours : 100kg/ha) après repiquage.

Protection des plants : Pour lutter contre les insectes tel que la mineuse de la tomate encore appelé Tuta absoluta (a), utiliser des extraits de neem ou des insecticides et/ou pratiquer la rotation des cultures.

En se qui concerne la maladie du mildiou de la tomate (b) qui se manifeste par des taches noires sur les feuilles puis sur le fruit ou la maladie du charbon (c) encore appelé "Anthracnose" qui se manifeste par des tâches rondes, huileuses et creuses qui se forment sur les fruits s’étendant et noircissant progressivement, le traitement se fait en coupant et brulant les parties atteintes.