Togo: l’ONG 'Les Amis de la Terre' encourage les agriculteurs à pratiquer l'agroécologie

Togo: l’ONG 'Les Amis de la Terre' encourage les agriculteurs à pratiquer l'agroécologie
Un cultivateur dans son champ

Le Togo comme plusieurs pays d'Afrique cherchent à atteindre leur souveraineté alimentaire. Et pour y arriver, il va falloir trouver une solution à l’utilisation accrue des engrais chimiques devenue une pratique omniprésente dans l’agriculture.

Ainsi aujourd'hui, les produits agricoles naturels sont assez rares sur le marché. Et c’est la santé des consommateurs finaux qui est plus que jamais en danger. Face à ce problème, le retour aux pratiques ancestrales et à l’agroécologie est recommandé. C'est ce que pense l’ONG Les Amis de la Terre (ADT-Togo), qui à travers un atelier de deux jours lancé a Lomé, veut donner la voie à suivre.

LIRE AUSSI- Togo : Essiomle Yaovi , un économiste qui s'est converti à l'agroécologie

Les participants principalement des acteurs de la société civile agriculteurs et éleveurs venus de la zone Sud du Togo ont dans leurs discussions renforcé leur connaissance sur l’impact de l’utilisation des produits chimiques et la sensibilisation sur une utilisation plus accrue des techniques culturales tournées vers les engrais organiques.

Cette rencontre va leur permettre de répandre les pratiques agroécolgiques dans leurs différentes zones de provenance, avec pour finalité de remplacer progressivement les engrais chimiques par ceux organiques.

Cécile Missiamenou, Chargée de programme à l’ONG ADT-Togo a expliqué que l’usage des pesticides, des fongicides et autres herbicides agit sur l’environnement et la santé humaine. Elle a rappelé les dangers liés à l’utilisation des engrais chimiques et a invité les participants à s’approprier les pratiques agroécologiques. "Nous voulons à terme susciter un changement de comportement dans les pratiques agricoles. Les paysans doivent réduire, voire abandonner l’utilisation des engrais chimiques’’ a-t-elle souligné.