Prouesse scientifique : de l'eau potable à partir du brouillard !

Comment récolter et purifier le brouillard de l'atmosphère, pour le transformer en eau réellement potable ? Des scientifiques de l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) en Suisse, se sont concentrés sur la question. Les chercheurs Ritwick Ghosh et Thomas Schutzius viennent de développer un treillis métallique, spécialement traité qui permet de produire de l'eau potable à partir du brouillard, en éliminant les polluants. Le tout fonctionne à l'énergie solaire, selon ces travaux publiés dans la revue scientifique mensuelle "Nature Sustainability".

Août 18, 2023 - 09:03
Août 18, 2023 - 09:23
 0
Prouesse scientifique : de l'eau potable à partir du brouillard !
Des scientifiques viennent de développer un treillis métallique, spécialement traité qui permet de produire de l'eau potable à partir du brouillard

La méthode est couramment pratiquée dans certains pays d'Amérique du Sud ou d'Afrique du Nord, pauvres en eau mais riches en brouillard. La réalisation de cette méthode consiste à tendre des filets pour récupérer les gouttelettes d'eau. Avec un problème toutefois, la pollution de l'air. 

Les professeurs Ritwick Ghosh et Thomas Schutzius ont trouvé la parade qu'ils ont publiée le 15 Août 2023 : un tissu métallique finement tressé et enduit d'un mélange de polymères et de dioxyde de titane. Les premiers permettent un captage optimal des gouttelettes tandis que le second agit comme catalyseur chimique détruisant les molécules toxiques.

Les polluants potentiellement éliminés

L'appareil ayant servi à éliminer les polluants a été testé en laboratoire ainsi que dans une installation-pilote à Zurich. Il a capté 8% du brouillard généré artificiellement et éliminé 94% des polluants, parmi lesquels du diesel et du bisphénol A.

Il est ainsi envisageable d'utiliser ce système dans des zones urbaines où l'air est très pollué, note Ritwick Ghosh, cité dans un communiqué de l'EPFZ. Une autre application potentielle est la récupération de l'eau provenant des tours de refroidissement de centrales énergétiques.

LIRE AUSSI - Togo : les questions d’eau et d’assainissement débattues à Lomé

L’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) est une université technique de renommée internationale. Son nom est lié à celui de 21 lauréats de prix Nobel. L'institution rassemble quelques 18 000 personnes venant de près de 90 pays. Environ 30 % de ses membres sont des femmes. L’EPFZ compte 350 professeurs dont 60 % viennent de l'étranger, et environ de 12 500 étudiants. Elle s'adonne, d'une part à la recherche fondamentale et d'autre part, réalise des travaux ciblés sur des recherches de solutions directement applicables et de valeur durable. L'objectif consiste à acquérir de nouveaux enseignements sur les relations entre l'homme, la technique, la nature et les innovations technologiques qui créent de la plus-value. Avec sa recherche interdisciplinaire, l'EPFZ met l'accent sur un développement national et mondial durable. 

Jacques Sourou DOUTI Journaliste, Consultant en communication pour le développement | Directeur de publication de Nzaranews