Togo-Environnement : 55 millions d’euros de l’UE pour l’entretien des aires protégées et des services publics

Togo-Environnement : 55 millions d’euros de l’UE pour l’entretien des aires protégées et des services publics
Du financement pour les aires protégées

Le gouvernement togolais et l’Union européenne (UE) ont signé le 28 octobre 2022 à Lomé, deux accords d’un montant global de 55 millions d’euros, destinés à favoriser la protection de l’environnement.

La convention qui s’inscrivait dans le cadre de l’édition 2022 de la semaine européenne de la diplomatie climatique au Togo, vise la protection de l’environnement, la contribution à une meilleure gestion des aires protégées de Fazao-Malfakassa, d’Abdoulaye et de Togodo-Mono et le renforcement de la résilience des populations riveraines des forêts concernées, face aux effets du changement climatique.

L’apport de l’UE contribuera également au renforcement des capacités des collectivités territoriales des chefs-lieux des régions du pays en vue d’une meilleure gestion des déchets solides et liquides.

L’extension des capacités du Centre d’enfouissement technique (CET) d’Aképé, dans la préfecture de l’Avé (région maritime) est aussi concernée par le financement de l’Union européenne.

LIRE AUSSI - Togo: après les aires protégées, c'est le tour des produits forestiers non ligneux

Les montants des trois volets de la convention entre le Togo et l’UE sont répartis comme suit :30 millions d’euros sous forme de don, et 25 millions d’euros dont 10 millions au titre de don et 15 millions d’euros sous forme de prêt concessionnel

Les financements sont les prémisses du Document conjoint de programmation (DCP) 2021-2027, définissant le cadre des interventions de l’UE en appui aux efforts du gouvernement togolais. Ils prévoient entre autres, la construction de 11 postes de surveillance dans ces aires protégées, la réhabilitation de 150 kilomètres de pistes rurales et la construction de 120 kilomètres de pistes rurales y compris les ouvrages de franchissement.

La signature des deux conventions de financement vient au moment où le gouvernement met en œuvre sa "Feuille de route Togo 2025", avec pour vision de faire du pays, une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable »