Couche d’ozone : protecteur de la vie sur terre

Couche d’ozone : protecteur de la vie sur terre
Soleil couchant

Le monde entier a célébré ce 16 septembre la journée internationale de la protection de la couche d’ozone. Elle est marquée au Togo par le renforcement des capacités des techniciens de froid sur les enjeux de la destruction de la couche d’Ozone, le changement climatique et sur les bonnes pratiques dans le secteur de froid.

La couche d’ozone est la partie de l’atmosphère située entre vingt (20) et cinquante (50) kilomètres d’altitude qui protège les êtres vivants sur terre des rayons ultraviolets nocifs. Le thème retenu par le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) pour la célébration de cette édition est « Protocole de Montréal @35 : une coopération mondiale pour protéger la vie sur terre ».

Le protocole de Montréal est un accord multilatéral international sur l’environnement qui a permis depuis son adoption de mettre fin à l’une des plus grandes menaces auxquelles l’humanité tout entière ait jamais été confrontée, l’appauvrissement de la couche d’ozone qui protège à nouveau l’humanité des rayons ultraviolets du soleil. Ce qui fait de ce protocole de Montréal qui célèbre ses 35 ans de traité, l’un des accords environnementaux les plus positifs jusqu’à présent.

LIRE AUSSI - Togo : bientôt des réglementations dans le secteur de l’environnement

La destruction de l’ozone par la création d’un trou est causée par les gaz appauvrissant la couche d’ozone (SAO), utilisés dans les aérosols et les systèmes de refroidissement (les réfrigérateurs et les climatiseurs).

Pour contribuer à la réhabilitation de notre bouclier protecteur, et réussir à lutter contre ce trou dans l’ozone qui d’ailleurs est en voie de guérison, le bureau ozone du ministère de l’environnement et des ressources forestières a profité de cette journée pour attirer l’attention des techniciens du froid sur les dangers des substances appauvrissant la couche d’ozone et les comportements qu’ils doivent adopter dans l’exercice de leur fonction.