Développement : des togolais distingués à Kigali

Développement : des togolais distingués à Kigali
Les Togolais distingués à Kigali

Le Colonel Ouro Koura Agadazi, directeur général de l’Agence nationale pour la sécurité alimentaire (ANSAT) et le Professeur Yao Azoumah, patron de "KYA-Energy Group" viennent de recevoir respectivement "le prix du meilleur artisan africain du secteur de la sécurité alimentaire" et le Prix Africain du Mérite et de l’Excellence, dans la catégorie des énergies renouvelables.

Les nominés ont reçu leurs prix à Kigali, la capitale rwandaise, le 18 septembre 2022, lors de la célébration de la 17ème édition du "Prix africain du développement (PADEV-2022)", organisée par la Fondation 225, dont l’objectif est d’accélérer l’intégration ouest-africaine, dans les politiques des Etats et dans le vécu des populations, en amenant celles-ci à mieux se l’approprier.

En attribuant "le prix du meilleur artisan africain du secteur de la sécurité alimentaire" au colonel Ouro Koura Agadazi, la Fondation 225 lui reconnait ainsi ses qualités managériales et l’importance du volume d’activités menées par son agence dans la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Le colonel Agadazi a réussi à obtenir l’appui de plusieurs partenaires internationaux dont l’Union Européenne, dans les périodes post-Covid, à travers l’ANSAT, d’un manuel de procédures techniques, administratives, financières et comptables de gestion des stocks, afin de parvenir à une plus grande efficacité. Les méthodes contenues dans ce manuel ont fait tache d’huile dans d’autres pays.

De plus, le Directeur général de l’Agence nationale pour la sécurité alimentaire au Togo a initié nombre de stratégies pour encourager les agriculteurs togolais, en leur octroyant, entre autres des prêts scolaires payables en nature sans intérêt, le payement sous forme de prêt des frais d’engrais payable également en nature.

A Kigali, le colonel Ouro Koura Agadazi qui a été ministre dans plusieurs gouvernements de son pays, a dédié sa distinction à Faure Gnassingbé, président de la République togolaise, « initiateur de tous les grands projets de développement » au Togo dont le couronnement a été ce prix.

Cette distinction est accordée tous les ans aux personnes physiques et morales dont le œuvres dans leurs secteurs d’activité respectifs, par leurs qualités et leurs impacts, constituent des modèles de contribution au développement de leur pays, et partant de l’Afrique.

LIRE AUSSI – Togo : l’ANSAT s’harmonise aux instruments de la CEDEAO

Pour ses efforts et sa contribution au développement en matière du solaire, le togolais Professeur Yao Azoumah, patron de "KYA-Energy Group", une entreprise internationale spécialisée dans les énergies renouvelables (énergie solaire en particulier), et l'efficacité énergétique, a reçu à Kigali, "le Prix Africain du Mérite et de l’Excellence, dans la catégorie des énergies renouvelables".

Le Professeur Yao Azoumah dans la valorisation de l'énergie « participe non seulement à combler l'insuffisance en matière d'énergie, mais aussi à lutter contre le réchauffement climatique par la promotion d'énergies propres », a déclaré Koffi Kouadio, président exécutif du PADEV.

L’engagement du Professeur Yao Azoumah a déjà été salué par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui l’a distingué en 2018, comme Meilleur concepteur de Projet innovant dans le domaine des énergies renouvelables pour avoir conçu un système autonome au bénéfice des ménages.

Le président-fondateur de l’institution panafricaine, Kouadio Koffi a remis les récompenses, en présence de plusieurs représentants de la société civile, des autorités politiques, diplomatiques, d’opérateurs économiques et d’institutions financières internationales.  

Créé en 2006 à Abidjan, en Côte-d’Ivoire, à l’initiative d’hommes et de femmes d’organisations de la Société Civile de douze (12) pays de l’Afrique de l’Ouest, le "Prix africain de développement" a pour objectif de contribuer à accélérer le développement des pays africains à travers l’instauration d’une culture du travail, du mérite et de l’excellence comme une des valeurs cardinales de la société africaine. 

 

LIRE AUSSI – Togo : 3 000 systèmes d’irrigation solaires de BBOXX pour les agriculteurs