Opter pour les produits bio, c’est encore mieux !

Opter pour les produits bio, c’est encore mieux !
Quelques légumes

La pratique du maraîchage est en pleine expansion afin de répondre aux besoins alimentaires courants d’une population en pleine croissance. Ce secteur tant à migrer vers des productions biologiques. Un moyen efficace d’augmenter les revenus tout en créant une meilleure condition sanitaire publique. Des experts dévoilent les meilleures façons d’adopter des pratiques biologiques en maraîchage.

Sous-secteur de l’agriculture, la culture de légumes à usage alimentaire contribuent à la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Elle constitue aujourd’hui une source importante de revenus des populations en milieu rural et périurbain. Suite aux multiples sensibilisations ces dernières années sur les conséquences de l’usage des intrants chimiques, certains consommateurs avertis, se montrent de plus en plus exigeants, et contraignent les producteurs à aller vers la culture les légumes biologiques.

Selon un expert conseiller-agricole, pour se lancer dans le maraîchage bio, « il faut tout d’bord avoir un sol exempt de toute contamination par les produits chimiques (engrais, insecticides) ». Pour ce faire, indique-t-il, « il est important de prendre connaissance les produits qui étaient cultivés sur le sol au cours des années précédente. Laisser la terre en jachère pendant trois ans afin de lui permettre de libérer les produits chimiques précédemment utilisés ».

Ensuite, avoir une source d’eau non polluée par ces mêmes produits chimiques. Fertiliser le sol par compostage. Faire usage des pesticides biologiques pour lutter contre les ravageurs. Ces pesticides bio sont des substances naturelles faites à base de plantes et autres produits naturels (ail, piment, huile de neem). D’où la nécessité pour les maraîchers de maitriser la fabrication de ces pesticides biologiques.

LIRE AUSSI - Togo : le soja bio attire des hommes d’affaires étrangers

Il incombe aussi à ces producteurs de bien choisir les semences. « La majorité des semences arrivent chez les vendeurs déjà traitées avec des pesticides. Ce qui n’est pas toléré en culture biologique. Il est donc important pour les producteurs bio d’organiser toute une chaine depuis les producteurs de semences. » explique les spécialistes. Ces derniers conseillent également la rotation des cultures qu’ils estiment pouvant augmenter le nombre d’insectes bénéfiques qui s’attaquent aux ravageurs et contribuent à la gestion des ravageurs sans emploie d’intrants externe.

Les légumes sont des produits qui sont généralement consommées cru. Leur consommation à l’état biologique constituerait plus de valeur nutritive pour une bonne santé.