Togo : vers une baisse des prix du gaz butane ?

Togo : vers une baisse des prix du gaz butane ?
Des bouteilles de gaz

Le Togo pourrait-il connaître une baisse du prix du gaz butane ? Le produit a connu une augmentation ces derniers jours suscitant des inquiétudes de certains consommateurs qui se demandent s’il faut retourner au charbon de bois ou au bois de chauffage.

Sauf que cette source d’énergie utilisée par 90% de la population togolaise nuit à l’environnement. Alors que le pays s’est engagé à réduire les gaz à effet de serre et opte pour des sources d’énergie propres et sûres. Le gouvernement pourra-t-il tenir parole quand on sait que les prix des produits de première nécessité ne cessent aussi de grimper sur le marché et qu’il est de plus en plus difficile aux Togolais de joindre les deux bouts. Le retour au bois de chauffage pourrait être inévitable pour certains ménages.

 

LIRE AUSSI- Togo : bientôt taxis-motos électriques et transport commun pour tous

 

 

Une subvention du gaz butane s’impose donc pour éviter la déforestation tant combattue ces dernières années par plusieurs initiatives dont la campagne de reboisement. Cette dernière vise à planter 1 milliard d’arbres d’ici 2030, à raison de 100 millions chaque année. Malheureusement cet objectif ne pourra pas être atteint si la population retourne à l’abattage des arbres.

 

Pour éviter cela, la Société Financière Internationale (SFI), membre du Groupe de la Banque Mondiale a accordé un financement de 16,2 millions d'euros à l’entreprise togolaise Zener, ex Sodigaz. Cette ressource qui couvre l'ensemble de la filière du Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL) au Togo, comprend un prêt de 8,1 millions d'euros de l’institution financière pour son propre compte et un prêt parallèle de 8,1 millions d'euros qui sera mobilisé auprès d'autres partenaires. ‘‘Ces fonds permettront à Zener d'accroître la capacité de ses terminaux de stockage de GPL (propane et butane) dans le pays de 3 600 tonnes supplémentaires et d'équiper cinq futures stations-service de stations d'échange de bouteilles de GPL et de kits solaires’’, souligne l’institution de Bretton Woods.

 

S’achemine-t-on ainsi vers une réduction du prix du gaz au Togo ? Rien n’est encore précisé.