Togo : vers un rabais du prix de la farine de blé ?

L’Association togolaise des consommateurs (ATC) appelle à une révision à la baisse du prix de la farine de blé au Togo, se fondant sur la diminution des cours du produit sur le marché mondial. Elle demande au Gouvernement de prendre en compte cette situation, pour réduire le prix de la farine de blé au Togo.

Janvier 24, 2023 - 07:13
Janvier 24, 2023 - 08:44
 0
Togo : vers un rabais du prix de la farine de blé ?
Baisse du cour du blé à l'échelle mondiale

Dans un communiqué parvenu à Nzaranews ce 23 janvier 2023, l’organisation de défense des droits des consommateurs justifie son souhait par la "tendance baissière au plan mondial des cours du blé depuis quelques mois".   

L’Association Togolaise des consommateurs appelle donc le Gouvernement, à travers le Ministère en charge du commerce, à prendre en compte cette situation sur le marché mondial pour revoir à la baisse le prix de la farine de blé.

L’ATC demande expressément aux producteurs de la farine de blé la Société Générale des Moulins du Togo (SGMT) et la Société des Moulins Modernes du Togo (SMMT) et leurs distributeurs de répercuter cette baisse de l’ordre de 25% sur les prix pratiqués sur le plan national.

Les raisons de la baisse des cours du blé

« Il y a plus de blé (que prévu) dans le monde et la demande chute. La Russie a eu une récolte record. Tout part de là », analyse Jason Roose, de la maison de courtage US Commodities.

Selon le texte de l’Association Togolaise des consommateurs, "ce constat s’explique par une chute des prix du blé face à la concurrence internationale et à un dynamisme dans la reprise des activités portuaires". Puis d’expliquer que "la reprise des exportations de blé en mer noire et la récolte annoncée du blé en Russie sont aussi des facteurs à l’origine de l’effondrement considérable depuis quelques mois des prix".

Au Togo, le sac de 50 kg de la farine de blé qui coûtait 19 500 FCFA en 2020 est passé à 28 500 voire 30 000 FCFA en 2022. Cela a eu pour conséquence, l’augmentation du prix des produits dérivés ou fabriqués par les boulangers.

La hausse du prix du blé s'explique en premier lieu par le conflit entre l'Ukraine et la Russie qui sont de gros exportateurs de la matière. Cette guerre a fait flamber aussi le prix des engrais, de l'énergie, du carburant pour les tracteurs.

Jacques Sourou DOUTI Journaliste, Consultant en communication pour le développement | Directeur de publication de Nzaranews