Togo-Soja : le gouvernement fixe les conditions de la campagne d’achat

Togo-Soja : le gouvernement fixe les conditions de la campagne d’achat
Règlementation de la commercialisation du soja graine et de ses produits dérivés et création du comité de coordination de la filière soja au Togo.

Les récoltes du soja ont quelque peu commencé au Togo, même si ces activités n’ont pas encore été officialisées. Comme la saison dernière, des acheteurs non agréés font déjà leur irruption sur le terrain, à la recherche de potentiels marchés d’achat de soja graine. Ces intrusions, sont-elles légales ? Les ministres en charge de l'agriculture et du commerce rappellent que l'exercice de la profession d'acheteur ou d'exportateur de soja est subordonné à l'obtention d'un agrément.

Dans un communiqué conjoint, les ministres invitent les différents acteurs commerciaux à respecter les dispositions réglementaires en vigueur, mis en place pour régir les activités des acteurs de la filière soja. Il s’agit notamment des arrêtés interministériels, portant règlementation de la commercialisation du soja graine et de ses produits dérivés, et portant création, attribution, organisation et fonctionnement du Comité de coordination de la filière soja au Togo.

Tout comme Nzaranews, il y a presque deux mois, le gouvernement a dû enregistrer les échos et les constats selon lesquels des acheteurs non-identifiés (des étrangers pour la plupart) seraient sur le terrain, s’essayant aux arrangements et aux compromis avec des producteurs.

LIRE AUSSI – Togo-Soja : la course au trésor est engagée

Les instructions du gouvernement 

Pour le compte de la campagne de commercialisation 2022-2023, « des mesures consensuelles discutées entre les acteurs de la filière seront mis en œuvre à différents niveaux », indique le communiqué des ministres en charge de l'agriculture et du commerce, publié ce 09 novembre 2022. Il s’agit entre autres, de la mise en place des comités de gestion de la campagne, la mise à jour de l’application "Trace soja Togo", le recrutement des agents contrôleurs, la mise en place des points de contrôle, la définition d’un prix plancher consensuel du soja grain bord et la fourniture d’une preuve de livraison d’une quantité de soja graine aux unités de transformation sur place, avant l’obtention de l’agrément d’exportation.

LIRE AUSSI -Togo : le soja vibre, concurrence déloyale sur le terrain 

Les agréments sont vivement recommandés

Le communiqué conjoint publié rappelle aux acteurs de la filière soja que « l’exercice de la profession d’acheteur ou d’exportateur de soja conventionnel et biologique et ses produits dérivés, est subordonné à l’obtention d’un agrément délivré par le Secrétariat exécutif du Comité de coordination de la filière soja (SE-CCFS)».

La crise de confiance entre les acteurs de la filière soja lors de la saison 2021-2022, avait rapidement amené le Conseil interprofessionnel de la Filière Soja du Togo (CIFS-TOGO) à ordonner la fermeture de tous les magasins de soja à Lomé et à l’intérieur du pays, et la suspension de tout convoiement du soja graine sur toute l’étendue du territoire national à destination de la capitale. Les activités commerciales du soja devaient reprendre plus tard, sur tout le territoire togolais.