Togo : six coopératives de femmes agricultrices ont amélioré leur résilience grâce aux maraîchages

Togo : six coopératives de femmes agricultrices ont amélioré leur résilience grâce aux maraîchages
Des femmes agricultrices
Togo : six coopératives de femmes agricultrices ont amélioré leur résilience grâce aux maraîchages

C'est depuis 2021 que le Women Environmental programme-Togo (WEP-Togo) a initié un projet dénommé PISCCA. Le projet vise au "Renforcement des capacités des coopératives de femmes agricultrices en gestion durable des ressources naturelles et la diversification des sources de revenus" dans la région Maritime.

Après un an d'activités, WEP-TOGO se dit satisfaite des premiers résultats de cette initiative.


En effet, l'association a appuyé six coopératives de femmes (150 femmes) agricultrices de la région Maritime. Le projet a permis de vulgariser les techniques innovantes de maraîchage biologique à travers l'utilisation de compost enrichi et des biofertilisants de substrat de champignon produits par les bénéficiaires.

Lire aussi:Les plantes s’auto défendent aux agressions extérieures


L'objectif est d'accroître le rendement des cultures maraîchères en vue d'améliorer leur résilience.


Notons que ces femmes en milieu rural vivent au quotidien des effets des changements climatiques, notamment les poches de sécheresse et l'irrégularité des pluies qui les rendent très vulnérables.

Basée au Nigeria, l'association WEP-Togo œuvre pour un monde où les femmes et les hommes utilisent ingenieusement la nature pour vivre et se developper. Elle veut contribuer au développement durable par l'implication de la femme en tant qu'actrice du développement.