Togo - Savanes : des éleveurs à l’épreuve de la lutte contre la peste porcine africaine

Togo - Savanes : des éleveurs à l’épreuve de la lutte contre la peste porcine africaine
Don de porc dans les Savanes

Vingt éleveurs dont seize femmes de la région des Savanes ont reçu gratuitement des noyaux de reproducteurs de porcs. Ils constituent la deuxième vague de bénéficiaires, dans le cadre du processus de renforcement des capacités des éleveurs de la filière porcine de la région.

Les "heureux élus" qui ont reçu des kits composés de verra et de truies de race porcine améliorée, avaient auparavant suivi une formation sur les mesures de biosécurité, avec pour objectif de les amener à lutter efficacement contre la Peste Porcine Africaine (PPA). Cette maladie hautement dangereuse constitue une menace considérable pour l’économie familiale.

Le don est une composante du projet « Appui à la gestion durable des élevages de porcs et contrôle des foyers de la Peste Porcine Africaine au Togo », financé et conduit par l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). M Akakpo-Issola Owoningbin, coordonnateur dudit projet, a fait savoir que c’est en réponse à une requête du gouvernement togolais que cette mission a été diligentée par l’organisme spécialisé des Nations Unies. « Sa mise en œuvre est une réponse aux difficultés remarquées dans cette filière, notamment la persistance de la PPA, la divagation des animaux, la non maitrise des mesures de biosécurité des éleveurs », a-t-il précisé.

LIRE AUSSI - Togo: une solution pour la filière porc

Selon une enquête de la FAO, "l'élevage dans la région des Savanes se fait dans des systèmes traditionnels, et laisse souvent les animaux en divagation pendant plus de la moitié de l'année. Cette situation est la principale cause de l'épizootie de la maladie de la PPA". C'est pourquoi, l’appui de l’organisme onusien aux éleveurs de porc a été destiné « à ceux qui disposent d'abris améliorés, et qui ont bénéficié des notions élémentaires d'élevage à travers des séances de formation ».

L’enquête a fait ressortir aussi que plus de 80% des éleveurs de porcs dans la région des Savanes sont du sexe féminin. Ce qui a permis de soutenir plus de femmes dans l’initiative de la FAO qui vise à compenser le manque à gagner des productrices de la filière porcine.   

Au Togo, la filière porcine occupe une place importante dans les revenus familiaux.    

Une infection liée à la Peste Porcine africaine (PPA) s'était déclarée en janvier 2021, dans des élevages des localités de Pligou, Yembour, Bombouaka, Tandjouaré et Sissiak dans la préfecture de Tandjouaré, dans la même région des Savanes. Il avait été annoncé "l'abattage et la destruction de tous les porcs résiduels" dans les exploitations concernées et celles des environs, suivi de la désinfection et d'un vide sanitaire de Six mois.

A Dapaong, l’assistant Programme de la FAO, Karimou Souley a demandé aux éleveurs bénéficiaires de prendre soin des animaux, et de partager les connaissances acquises avec leurs collègues de leur environnement afin de booster la PPA hors du pays.