Togo : recommandations de l’ITRA pour profiter de bonnes récoltes dans le Bas-Mono

Togo : recommandations de l’ITRA pour profiter de bonnes récoltes dans le Bas-Mono
Chef-lieu de la préfecture du Bas-Mono

Les chercheurs de l’Institut Togolaise de recherche Agronomique (ITRA) après analyse des sols de la préfecture du Bas-Mono (dans la région maritime), ont fait des recommandations à suivre pour profiter de ces sols.

Selon les résultats d’analyse des sols agricoles de cette partie du Togo, effectuée par les chercheurs de l’ITRA, ces sols sont à 40% pauvres en matière organique, 60% très pauvre en phosphore et 70% très pauvre en potassium.

Toutefois, ils soulignent que les agriculteurs peuvent bien y récolter quatre (4) tonnes de maïs, six (6) tonnes de riz, quinze (15) tonnes de tomate ou 25 tonnes de manioc.

LIRE AUSSI - Togo : comment lutter contre les ravageurs et maladies du cotonnier?

Pour y parvenir, il faudrait apporter huit (8) sacs de NPK, deux (2) sacs d’urée, puis 1-2 tonnes de fumures organiques par hectare tous les ans (ou 3-5 t/ha tous 2 ans, ou encore 7 t/ha tous les 3 ans), pour la culture du maïs.

Pour le riz, utiliser neuf (9) sacs de NPK, cinq (5) sacs d’urée plus 1-2 tonnes de fumures organiques par hectare tous les ans (ou 3-5 t/ha tous les 2 ans ou encore 7 t/ha tous les 3 ans).

En ce qui concerne la tomate, apporter quatre (4) sacs de NPK, six (6) sacs de KCl, un (1) sac d’urée en plus de 1-2 tonnes de fumures organiques par hectare tous les ans (ou 3-5 t/ha tous les 2 ans ou encore 7 t/ha tous les 3 ans).

En culture du manioc, il faudra prévoir huit (8) sacs de KCl, trois (3) sacs d’urée et 1-2 tonnes de fumures organiques par hectare tous les ans (ou 3-5 t/ha tous les 2 ans ou encore 7 t/ha tous les 3 ans).

Retrouvez plus de recommandations et consignes à respecter dans la chiche technique.