Togo : port de pêche, cris des revendeuses de poissons contre le paiement des taxes de tickets et l’interdiction d’accès

Togo : port de pêche, cris des revendeuses de poissons contre le paiement des taxes de tickets et l’interdiction d’accès
Marché du port de pêche de Gbetsogbe

Le gouvernement a annoncé la suspension du paiement des taxes de tickets dans les marchés sur toute l’étendue du territoire pour une durée de 3 mois. La mesure qui est effective depuis le 1er mai n’est pas appliquée au port de pêche de Gbetsogbé.

Au port de pêche de Gbetsogbé, les revendeuses ne bénéficient pas de cette mesure de suspension des tickets et continuent par les payer. La décision qui a été prise pour soutenir le pouvoir d’achat de la population face à la vie chère, n’est pas appliquée ici. Les revendeuses de ce marché de poissons ne comprennent pas cette situation. ‘‘Depuis que la mesure a été prise, nous payons toujours les tickets ici. Nous voulons aussi profiter des 3 mois de suspension du gouvernement ’’, indique une revendeuse qui a requis l’anonymat.

 

LIRE AUSSI : Togo : comprendre la nécessité de lutter contre la pêche illicite

 

Selon elle, il faut prévoir chaque jour 100 FCFA pour les tickets, même en cas de mévente. Les revendeuses arrivent difficilement à écouler leurs marchandises.

 

Les femmes détaillantes n’ont pas également accès au lieu où sont péchés les poissons au port de Gbetsogbé. ‘‘On nous empêche d’accéder à ce lieu pour acheter les poissons, et ce sont les hommes qui les achètent pour nous les revendre ici’’, souligne une autre revendeuse. Elle considère cette interdiction comme une discrimination.