Togo - lutte contre les feux de végétation : la campagne 2022 lancée

Le directeur de cabinet du ministère de l’Environnement et des Ressources forestières Kodjo Kudadzé a lancé fin novembre dernier, la campagne nationale de lutte contre les feux de végétation édition 2022, à kévé.

Decembre 6, 2021 - 11:29
Decembre 6, 2021 - 12:08
 0
Togo - lutte contre les feux de végétation : la campagne 2022 lancée
La campagne de lutte contre les feux de végétation 2022 lancée à Kévé

L’objectif est de rappeler aux populations à la base, la problématique des feux de végétation non contrôlés et les dangers qui y sont associés et de leurs amener à une prise de conscience pour un changement de comportement, tout en mettant en place ou en redynamisant les comités anti-feux au sein des communautés.

 

Ont pris part à la cérémonie de lancement, des préfets de la région Maritime, des autorités administratives, politiques, militaires, des directeurs régionaux et centraux, des forces de l’ordre et de sécurité, des forestiers et des responsables d’ONG et d’associations ainsi que des populations de l’Avé.

 

Ce fut également l’occasion pour ces participants de visiter un pare-feu aménagé et de suivre un sketch lié aux feux de végétation afin de voir le dégât que peut causer un feu non protégé.

 

Kudadzé tout en soulignant que la gestion des feux de végétation au Togo relève d’une question d’intérêt public, rappelle que cette campagne se situe dans le plan national de développement (PND) qui s’appuie, entre autres, sur les principes d’information et de prévention.

 Lire aussi: Togo: restauration de la forêt sacrée de Tadéri

Le porte-parole de la communauté d’Ando-Kpomey, Koto Kokou Agbé affirme que grâce au gouvernement, la forêt d’Ando-Kpomey fait 105 hectares aujourd’hui et procure d’énormes avantages à ses filles et fils sur les plans éducatif et économique. Il a donc invité la population à poursuivre la lutte pour que les objectifs de 150 hectares dans cinq ans soient atteints.

 

Il faut noter que la mémoire de l’initiateur de la forêt Ando-Kpomey en 1973, feu Kossi Dzokpé a été salué par le préfet de l’Avé, Awu Kossi qui a rappelé que les feux de végétation constituent une véritable menace à la vie, à la santé et au développement économique car dit-il, "un feu mal cadré devient un destructeur pour l’environnement et l’écosystème".

Il a donc demandé à la population d’Ando-Kpomey et ses environs de réaliser des pares-feux autour des plantations forestières, des flancs de montagne, des formations savanicoles, des hameaux, des greniers à vivre, des poulaillers, des champs de cultures, des forêts sacrées ou classées afin d’éviter un feu de brousse ou de végétation inattendu.

 

Source : ATOP

Elom SOGBALI Linguistique, journaliste et animatrice