Togo : les questions d’eau et d’assainissement débattues à Lomé

Togo : les questions d’eau et d’assainissement débattues à Lomé
Consolidation du secteur agricole par le renforcement de l’irrigation, l’accroissement de l’accès aux infrastructures d’assainissement à la fois en zones urbaines et rurales

Des représentants d’institutions nationales et internationales sont attendus dans la capitale togolaise, ce début décembre 2022, pour une table ronde axée sur la stratégie de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, a appris Nzaranews.

L’objectif des assises devant regrouper une centaine de délégués, est selon le ministère togolais de l’Eau et de l’hydraulique Villageoise, de "mobiliser les ressources nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie d’accès à l’eau potable et à l’assainissement", dont le plan directeur d’approvisionnement en Eau potable du Grand Lomé, sur la période 2023-2050.

Les sujets préoccupants de l’heure relatifs à l’accès à l’eau et à l’assainissement seront à l’ordre du jour de la rencontre prévue pour durer du 1er au 02 décembre 2022. D’autres problématiques concerneront le cadre Macroéconomique et le cadre juridique et institutionnel du sous-secteur Eau, et l’exploitation du service public d’eau potable au Togo.

L’Agence française de développement (AFD), en tant que partenaire technique et financier, prendra une part active à cette réunion. Elle accompagne depuis des années le Togo à travers un programme visant à améliorer la gestion des services d'approvisionnement en eau potable dans le Grand Lomé.

Atteindre les objectifs de la feuille de route gouvernementale

D’après les informations recueillies, le ministère de l’Eau et de l’hydraulique Villageoise, « cette table ronde, constitue une étape décisive dans le processus de l’atteinte des objectifs de la feuille de route gouvernementale 2020-2025 et la mise en œuvre de l’accès universel à l’eau potable à l’horizon 2030 »

Dans sa feuille de route, le gouvernement togolais ambitionne d’augmenter significativement l’accès en eau potable pour les populations. Les objectifs prioritaires pointés à cet effet sont entre autres, l’augmentation de la couverture en eau potable jusqu’à 85 % d’ici à 2025, à un coût abordable, la consolidation du secteur agricole par le renforcement de l’irrigation, l’accroissement de l’accès aux infrastructures d’assainissement à la fois en zones urbaines et rurales, la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable.

Le Togo a pour objectif de porter la couverture en eau potable à 68 %, dans le cadre du Plan national de développement (PND/2018-2022), en mettant surtout l’accent sur les populations défavorisées. Avec 57 %, le taux de desserte était insuffisant pour la population ayant accès à un point d’eau amélioré.