Togo : le projet VaRRIWA pour une valorisation des Innovations agricoles et agroalimentaires

Togo : le projet VaRRIWA pour une valorisation des Innovations agricoles et agroalimentaires
Table d'honneur au lancement du projet

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Prof Majesté Ihou Watéba a lancé ce jeudi 4 août 2022 à Lomé, les projets tiers du Valorising Research Results and Innovation in West Africa (VaRRIWA). Au nombre de quatre, ces projets vont contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologies et à l’innovation durable au Togo.

Ces initiatives s'inscrivent dans le cadre de la mise en place d’une unité de valorisation des Innovations agricoles et agroalimentaires (UVI2A). Le projet concerne le renforcement du cadre de Partenariats entre les acteurs Publics et Privés pour le financement et la Valorisation des Résultats de la recherche et l’Innovation (PPP-VRI), la formation à la valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation au Togo (For VaRRITO) et au Centre d’Accompagnement à la Valorisation des résultats de la Recherche Innovation dans le domaine des sciences et technologies au Togo (CAVRIS-Togo) qui seront exécutés par l’ITRA, l’université de Lomé et l’université de Kara.

LIRE AUSSI- L’innovation agricole au cœur des « Rencontres Africa Togo » 2021

Ces projets tiers seront réalisés sur une durée de 24 mois. Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, à travers la direction de la recherche scientifique et technique, est membre de ce consortium de projet régional intitulé VaRRIWA (Valorising Research Results and Innovation in West Africa). Son objectif est de contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologie et à l’innovation durable. Il regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Sénégal et le Togo.

"La recherche et l’innovation, on en fait beaucoup. Mais est ce qu’on les valorise, cela crée de l’emploi? Donc c’est pour inciter nous les chercheurs et les innovateurs à aller vers les produits commercialisables, les produits à mettre sur le marché pour créer la richesse et de l’emploi", a expliqué Prof. Kokou Kouami, Directeur national de la recherche et de l’innovation au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche

 

Ainsi pour atteindre le but escompté, le projet se propose d’agir sur deux leviers notamment l’information et la formation.  Le directeur précise que pour qu’une valorisation effective des résultats de la recherche se mette en place, il est important de former des acteurs aux mécanismes de protection nationaux et de créer un cadre qui permette à différents acteurs d’accompagner le monde des chercheurs pour une meilleure valorisation des résultats de la recherche.

Il faut relever que la mise en œuvre des activités du VaRRIWA va accroître la visibilité des résultats de la recherche, auprès des acteurs privés et institutionnels pour une augmentation des crédits disponibles.