Togo : la production céréalière devrait augmenter significativement d’ici fin 2022

Togo : la production céréalière devrait augmenter significativement d’ici fin 2022
Bonne nouvelle pour les consommateurs

La campagne agricole 2021-2022 devrait enregistrer de bons résultats au Togo, en termes de céréales, principalement pour le maïs. Le pays s’attend à quelques 930 000 tonnes.

Ces chiffres sont en hausse de 4,5% par rapport à ceux de la campagne 2020-221 (885 000 tonnes). D’autres principales cultures vivrières vont aussi connaitre une augmentation au cours de la nouvelle campagne, notamment le riz paddy et le niébé. Les résultats "encourageants" sont dus aux mesures prises par le gouvernement pour accroître la production, dont la subvention des intrants agricoles.

Tout au long de la saison agricole qui se termine, les autorités ont subventionné le sac de 50 kg d’engrais, à hauteur de 13 000 francs CFA avant la livraison aux agriculteurs à 18 000 francs.

En 2022, la flambée des prix des céréales a déstabilisé plus d’une famille, notamment ceux du maïs qui ont atteint des sommets. Les prix atteignaient des records, entre 800 et 1000 francs CFA la mesure de trois kilogrammes.

Au Togo, les principales productions vivrières végétales, constituées des céréales (maïs, mil, sorgho, riz), des tubercules et des légumineuses, contribuent pour près de 2/3 au PIB agricole.

LIRE AUSSI - Togo-inflation : baisse des prix des produits alimentaires en octobre 2022

Assistance de la BAD aux producteurs

Par un coût total de 35,19 millions d’euros, financé par la Banque africaine de développement, la Banque ouest africaine de développement, le gouvernement togolais et la Fondation Seamaul, des unités de production ont été mis en place, de nouveaux espaces de culture ont été aménagés depuis le mois de mars 2022, et des producteurs ainsi que des milliers de familles paysannes ont bénéficié de conseils, suivis de formation techniques leur permettant de s’équiper pour améliorer leurs cultures.

D’autres producteurs ont également été dotés d’équipements agricoles, de plants, de semences, d’intrants, du matériel pour les opérations post-récoltes au niveau des zones agricoles prioritaires aménagées.

Ces actions sont contenues dans un "Projet de transformation agroalimentaire" soutenu par les institutions financières citées plus haut et le gouvernement togolais.

Aujourd’hui, non seulement les rendements tendent vers une augmentation certaine, mais les consommateurs commencent déjà à obtenir sur le terrain de meilleurs prix de vente pour les céréales produites.

Les résultats du projet de transformation agroalimentaire lancé fin 2018, s’inscrit dans le cadre de l’initiative du gouvernement togolais pour « permettre au pays d’accélérer la transformation de son secteur agricole afin de parvenir à une agriculture productive, moderne et à haute valeur ajoutée pour l’économie nationale » avait expliqué Wilfrid Abiola, responsable pays de Banque africaine de développement au Togo.