Togo-inflation : baisse des prix des produits alimentaires en octobre 2022

Togo-inflation : baisse des prix des produits alimentaires en octobre 2022
Malgré tout, l'inflation continu de peser sur la population

Selon une note de l’Institut national de la Statistique et de études économique et démographiques (INSEED), le niveau général des prix à la consommation a connu une baisse de 0,7% due principalement au recul des indices des fonctions de consommation ‘produits alimentaire et boissons non alcoolisées ».

L’Indice national harmonisé des prix à la consommation (INHPC) du mois d’octobre 2022 s’est établi à 7,2% contre 7,9% au mois de septembre 2022. Les « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » et les « boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » dont les prix baissent simultanément respectivement de 2,5% et de 2,3% comparativement au mois passé, contribuent à la baisse du niveau général des prix.

Cette baisse est soutenue par la régression des indices des postes suivants : « céréales non transformées » (-6,9%), « Poissons et autres produits séchés ou fumés » (-6,5%), « autre produits frais de mer ou de fleuves » (-17,6%) « tubercules et plantain » (-7,8%), « autres fruits frais » (-9,3%), « légumes frais en feuilles » (-5,4%), « agrumes » (-7,2%) et « vin et boissons fermentées » (-7,1%).

LIRE AUSSI - Togo/ lutte contre la vie chère : nécessité de changement de stratégie ?

La régression de ces précédents indices en octobre 2022 est imputable au fléchissement des prix du maïs séché en grains crus (vendu entre 500 et 550 F CFA contre 700 à 800 F CFA précédemment). Selon L’INSEED, la diminution du niveau des indices observés a aussi pour source la réduction des prix du riz local longs grains, du riz importé brisé, du mil en grains crus, de la sardine fumée, akpala fumé, de la banane plantain mûre, de la patate douce fraiche, de l’igname, de la pomme de terre, choux vert, haricot vert, salade verte locale, gboman, oranges locales…

Les enquêtes conduisant au calcul de l’Indice national harmonisé des prix à la consommation (INHPC) couvrent la région Maritime (y compris Lomé), la région des Plateaux, la région Centrale, la région de la Kara et la région ses Savanes.