Togo : exposants des produits locaux à l’issue de la foire Adjafi

Togo : exposants des produits locaux à l’issue de la foire Adjafi
Journée de promotion des jus et boissons togolais à la foire Adjafi

La dixième édition de la foire Adjafi, l’édition d’après Covid vient de fermer ses portes avec un résultats mitigé du côté des transformateurs et promoteurs des produits locaux.

Cette édition de la foire des jeunes entrepreneurs a été particulièrement riche avec l’apport des innovations comme des journées de promotion du riz togolais, ainsi que des jus et boisons togolais. Elle se présente en effet comme une aubaine pour les transformateurs des produits locaux (promoteurs de jus naturel, d’épices, de riz togolais et autres) de se relancer sur le marché national et international après deux années de crise sanitaire affectant l’économie mondiale et togolaise en particulier.

Se faire connaitre

Comme toujours, la foire a permis aux participants de se faire plus connaitre, de vulgariser leurs activités et de gagner de nouveaux clients. Tout participant ne rentabilise pas forcément en participant à la foire. Toutefois, ces dernies en tire profit autrement par une vulgarisation de leurs business. C’est le cas d’une exposante d’épices de chez nous "épice grâce" qui offre aussi des services de livraisons d’ingrédient de cuisine et repas. « Nos produits ne sont pas les genres de produits qu’il faut forcer quelqu’un à payer. C’est pourquoi se sont uniquement les visiteurs qui ont prévu depuis la maison acheter nos produits qui vienne à nous. Sincèrement, c’est les restaurants et bars qui vendent le plus ici. Mais nous participons pour permettre au gens de nous connaitre et de connaitre nos autres activités en distribuant nos cartes. » nous confit Emefa Lankou.

Les frais de stand et autres non récupéré, ne sont donc pas synonyme de perte à la foire.

LIRE AUSSI - Cameroun : la Can n’a pas été profitable au ‘made in Cameroun’

Résultats escomptés pas atteints

Comme dit plus haut, certains exposant, sont conscient du risque de ne pas pouvoir vendre leurs produits comme il le faut à la foire mais décident d’y prendre part pour vulgariser leurs produits et gagner de potentiels clients. Malheureusement sur ce point aussi, des insatisfactions se présente. « Les gens ne sont pas assez sorti cette année. Nous avons reçu quelques nouveaux clients mais pas comme on s’attendait », a déclaré Gastonne Mawunyo Sape de "Maflore beauty hause" spécialisé en produits cosmétiques fait à base des produits locaux.

 

Visiteurs mais pas acheteurs

Nombreux sont les visiteurs qui passe à la foire ayant seulement pour objectif d’aller admirer les couleurs des expositions puis prendre leur bière et partir. Les dépenses sont le plus orientées vers la consommation sur place. Une situation déplorer par certains exposants.

 Pascaline Dadabor, une vendeuse des boissons togolaises faites à base des produits naturelles "Champiso" nous explique que les visiteurs s’intéressent aux produits, viennent poser des questions mais n’achètent pas. Pour cause, ces derniers évoquent le manque d’argent. « Même pendant les week-ends, c’est après d’énormes efforts que nous vendons par forcing. » souligne-t-elle.

Pourtant, le coût de ces boissons naturelles ne dépasse pas forcement celui des boissons qui se trouvent dans les bars sur le site.