S’allier pour augmenter le prix du riz

S’allier pour augmenter le prix du riz
Du riz Thaïlandais

Le riz est la céréale qui jusqu’ici a échappé à l’envolement de prix comme c’est le cas depuis un moment avec beaucoup d’autres denrées alimentaires sur le plan international. Malheureusement la donne risque de changer dans les jours à venir.

La Thaïlande et le Vietnam ont annoncé lundi 29 août, une entente historique afin de renforcer leur poids sur le marché et augmenter les prix de la céréale. Cet accord vise à permettre aux deux grands exportateurs de riz au monde de faire face à la hausse des coûts de production et améliorer les revenus des exploitants.

Ces deux pays représentent respectivement le deuxième et troisième plus grand exportateur du riz sur le plan mondial avec 25% des exportation mondiales contre 40% pour l’Inde (premier exportateur mondiale).

Des questions restent à poser si le premier exportateur ne fait pas partie de cet accord. Aucun détail n’a filtré sur le mécanisme par lequel les deux pays stipulent les prix du marché, ni sur l’échelle de temps. Toutefois, il faut noter que l’annonce arrive quelques jours après que l’Inde a indiqué le 26 août dernier qu’elle envisageait de restreindre ses ventes de riz brisé à 100%, ce qui suscite déjà des inquiétudes sur les marchés.

LIRE AUSSI - Togo : des astuces pour passer de 2,5 à 6 tonnes de riz dans la préfecture de Tchamba

Par ailleurs, l’Inde, profitant de la faiblesse de la roupie et de ses stocks abondants, vend massivement son riz depuis quelques mois sur le marché à un prix plus compétitif que le Vietnam et la Thaïlande.