Monde : l’OMC et la FAO appellent à une action urgente contre la crise des engrais

Monde : l’OMC et la FAO appellent à une action urgente contre la crise des engrais
Appel à une action mondiale pour trouver une solution durable à la crise des engrais

L'Organisation mondiale du commerce (OMC), seule organisation internationale qui s'occupe des règles régissant le commerce entre les pays et l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), lancent un appel à une action unitaire mondiale pour trouver une solution durable à la crise des engrais.

Dans une très récente étude portant sur l’instabilité actuelle du marché des engrais et son incidence sur la production agricole, l’OMC et la FAO ont fait des recommandations stratégiques à l’intention des gouvernements du groupe des vingt pays les plus industrialisés du monde (G-20), soulignant qu’il est important de maintenir l’ouverture du marché des engrais pour répondre à la demande mondiale et éviter une crise alimentaire.

Les dirigeants du G20 et leurs partenaires sont réunis ce 15 novembre 2022 à Bali, en Indonésie, pour un sommet au chevet d’une économie mondiale en crise.

L’étude publiée à la veille du sommet du G20 intitulée "Marchés et politiques des engrais dans le monde : un exercice conjoint FAO/OMC de cartographie", relève que « des facteurs tels que la guerre en Ukraine, l'inflation élevée, les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et la récession économique mondiale ont entraîné une flambée des prix des engrais et des produits agricoles ». Ce qui se traduit, par des disponibilités limitées dans de nombreux pays.

LIRE AUSSI - Agriculture : les producteurs d’engrais africains à la recherche de financement

D’autre part, l'étude prédit que « les pénuries d'engrais persisteront probablement jusqu'en 2023, menaçant la production agricole et la sécurité alimentaire sur le continent africain en particulier, où les agriculteurs sont fortement dépendants des intrants agricoles importés ».

Des moyens politiques pour satisfaire les moins nantis

L'étude conjointe exhorte les gouvernements du G20 à déployer toutes les mesures politiques disponibles, pour faire face à la crise des engrais, soulignant la nécessité de faire « tous les efforts » pour maintenir le commerce des engrais ouvert, afin que les approvisionnements parviennent aux pays qui en ont le plus besoin. 

L’OMC et la FAO recommandent en particulier aux gouvernements du G20 de maintenir ouverts les marchés des denrées alimentaires, des engrais et de réduire au minimum les perturbations du commerce des engrais, notamment en s'abstenant d'imposer des restrictions à l'exportation incompatibles avec les règles de l'OMC. Ainsi, les deux organisations internationales soulignent la nécessité de garantir l'accès aux engrais pour les pays les plus vulnérables, notamment en mobilisant le soutien financier international et en tirant parti des outils de gestion des risques, tels que les swaps de contrats d'engrais pour se prémunir contre l'extrême volatilité des prix.

Enfin, l'étude recommande d'accélérer l'innovation pour une utilisation plus efficace des engrais, avec un recours accru aux pratiques agricoles de précision, et de promouvoir des systèmes alimentaires durables et résilients.