L’Ukraine annonce une prolongation du corridor d’exportation pour 4 mois

L’Ukraine annonce une prolongation du corridor d’exportation pour 4 mois
Poursuite des exportations

Le corridor d’exportation mis en place en mer Noire par un accord signé entre la Russie, l’Ukraine, la Turquie et les Nations unies permettant à l’Ukraine de maintenir ses exportations de céréales malgré la guerre est prolongé de 120 jours.

L’annonce est faite par le ministre ukrainien en charge des Infrastructures, Oleksandr Kubrakov ce 17 novembre. L’accord initial du 22 juillet 2022, a pris fin le 18 novembre et a permis l’exportation de 11 millions de tonnes de céréales en quatre mois. Trois des parties impliquées dans cet accord à savoir la Turquie, l’Ukraine et les Nations unies ont confirmé jeudi la poursuite de cette entente qui associe également la Russie.

Cette poursuite qui devrait permettre à l’Ukraine de doper davantage ses envois se fera sous l’égide de l’ONU, et de la Turquie. Elle est saluée par le secrétaire général des Nation unies, Antonio Guterres dans un communiqué transmis par le centre de coordination conjointe (JCC) qui supervise les mouvements de bateaux via Bosphore.

Dans son communiqué, Antonio Guterres précise que « l’ONU est pleinement engagée à lever les obstacles qui entravent les exportations de produits agricoles et d’engrais de la Fédération de Russie ».

LIRE AUSSI - Monde : la sécurité alimentaire en danger !

Avec une récolte mondiale record de blé prévue en 2022/2023, cet accord pourrait permettre une amélioration des échanges mondiaux et une baisse des prix internationaux de la céréale. Une situation qui soulagera de nombreux pays importateurs, surtout africains, déjà confrontés à une inflation qui fragilise l’accès des populations vulnérables aux denrées de base.