Insécurité alimentaire : l’Afrique ne dispose pas de suffisamment de données fiables en matière de résilience des populations, selon la FAO

47 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle, en Afrique de l’Ouest, a appris Nzaranews auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Le nombre de populations dans cette situation "ne cesse d‘augmenter", a fait savoir Dominique Koffy Kouacou, chef de l’équipe des urgences et de la résilience au Bureau sous-régional d’Afrique de l’Ouest de la FAO.

Juillet 27, 2023 - 13:40
Juillet 27, 2023 - 13:37
 0
Insécurité alimentaire : l’Afrique ne dispose pas de suffisamment de données fiables en matière de résilience des populations, selon la FAO
Un producteur dans son champ

Koffy Kouacou a dévoilé ce constat, le 24 juillet 2023 à Dakar (Sénégal), à l’ouverture d’une consultation régionale de suivi de l’engagement 6 de la « Déclaration de Malabo » (Guinée Équatoriale) qui met l’accent sur l’amélioration de la résilience des moyens de subsistance et des systèmes de production, à la variabilité climatique et aux autres risques connexes.

Pour inverser cette tendance, M. Kouacou affirme que les États doivent travailler à avoir des "données fiables" sur la résilience des ménages face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. "Malheureusement, la sous-région est encore victime d’une situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle. C’est pourquoi, il est temps de fournir des données fiables aux autorités pour qu’elles puissent prendre de bonnes décisions permettant de mettre fin à l’insécurité alimentaire », a souligné le responsable de la FAO.

Action conjuguée de la FAO et les pays africains 

L’organisation onusienne accompagne l’Union africaine (UA) et ses pays membres dans la collecte de données fiables sur la résilience des populations, afin d’élaborer un rapport à présenter à la Conférence des chefs d’État prévue en février 2024. Selon Dominique Koffy Kouacou, "ce rapport, doit permettre aux dirigeants africains de se baser sur de bonnes décisions permettant aux populations de vivre en sécurité alimentaire et nutritionnelle".

Depuis 2017, la FAO travaille en étroite collaboration avec l’Union africaine (UA) pour le suivi de l’engagement 6 de la « Déclaration de Malabo ». Elle a joué un rôle crucial dans l’élaboration et la mise en œuvre d’analyses de la résilience, en introduisant la méthodologie « Resilience Index Measurement and Analysis (RIMA) », qui s’est révélée très efficace pour mesurer la résilience dans le suivi et l’évaluation des projets, ainsi que l’évaluation des besoins. 

Jacques Sourou DOUTI Journaliste, Consultant en communication pour le développement | Directeur de publication de Nzaranews