Ghana : filière cacao en berne

Ghana : filière cacao en berne
Le cacao, très important pour l'économie

Le deuxième producteur mondial de cacao risque en cette saison 2021/2022 une crise économique en raison des dérèglement climatiques causant de mauvaises récoltes.

La filière Cacao qui représente près de 9% du PIB ghanéen est en chute libre cette année. Malgré les multiples interventions des autorités pour accroître l’offre sur ces dernières années, de nombreux obstacles continuent de miner la performance de la filière.

Le volume de récolte annoncé par le Conseil ghanéen du cacao (Cocobod), (950 000 tonnes) est en baisse de près de 28%.

Pour cause, bien que figurant dans les pays les moins « pollueurs », les pays africains sont les premières victimes du réchauffement climatique. La sécheresse et la destruction de plus de 19 000 hectares de plantations de cacao en 2021 (soit 2% du verger national) au Ghana par l’exploitation artisanale illégale de minerai d’or connue sous la dénomination « Galamsey » sont entre autres responsable de la baisse de la production de cacao.   

LIRE AUSSI - Côte d’Ivoire : désormais, tout producteur de café-cacao détient une carte

Toutefois, ce résultat ne décourage pas le Cocobod qui fait preuve d’optimisme en se préparant déjà à la saison 2022/2023 avec une prévision de 850 000 tonnes au cours de ladite campagne qui débutera en octobre.