Afrique - Eau : la restructuration du Conseil scientifique et Technique au cœur d’une réunion de l’Association Africaine de l’Eau à Abidjan.

Afrique - Eau : la restructuration du Conseil scientifique et Technique au cœur d’une réunion de l’Association Africaine de l’Eau à Abidjan.
Les questions d'eau et d’assainissement restent toujours une équation complexe à résodre.

Des délégués de 16 pays membres de l’Association Africaine de l’Eau (AAE), ont débuté ce 21 novembre 2022 à Abidjan (Côte d’ivoire), les 90èmes assises du Conseil Scientifique et Technique (CST), a appris Nzaranews. Les travaux s’articulent autour du thème, « Systèmes, approches et outils innovants pour accélérer l’accès à un service durable d’eau et d’assainissement pour tous ».

Les participants à cette réunion de quatre jours, essaient d’approfondir les notions présentées par le Comité de Direction afin d’améliorer les opportunités qui s’offrent, quant à la gestion de l’eau, avant de pouvoir s’orienter vers les mécanismes d’innovations.

Les questions de l'eau et de l’assainissement ont toujours été des équations des plus difficiles à résoudre en Afrique. Le tableau n’est guère reluisant en matière d’accès à l’eau et aux services d’assainissement. Alors que dix-sept (17) grands fleuves et cent soixante (160) lacs irriguent le continent, 330 millions de personnes, soit 40 % de la population globale n’ont pas accès à l’eau potable.

« Les questions d'eau et d’assainissement ne devraient plus être d’actualité, car nous avons les ressources humaines de qualité pour les transcender », a souligné Dr Papa Samba Diop, Président du Conseil Scientifique et Technique de l’AAE qui a fait remarquer que « le retard de l’Afrique dans l’atteinte des objectifs liés à l’eau et l’assainissement, a des causes endogènes et exogènes, et interpelle l’AAE qui se doit de jouer sa partition ».


Selon des chiffres obtenus par Nzaranews, environ 350 millions de personnes bénéficient de l’impact des activités de l’Association Africaine de l’Eau, pour l’alimentation en eau potable et parmi elles, 285 millions vivent en zone urbaine, et 65 millions en milieu rural.

LIRE AUSSI - Togo : pour plus d'accessibilité à l'eau potable

En ce qui concerne l’assainissement, l’AAE s’occupe de la qualité des services de plus de 110 millions de personnes vivant en milieu urbain, sur le continent africain

Les assises d’Abidjan qui prendront fin le 24 novembre 2022, se tiennent sur fond de restructuration du Conseil Scientifique et Technique, cheville ouvrière de l’Association Africaine de l’Eau. Elles préludent au 21e congrès international de l’AAE, prévu du 19 au 23 février 2023 à Abidjan avec pour thème : "Agir pour une gestion durable des ressources et un accès pour tous à l’eau et à l’assainissement".