Afrique de l’Ouest : des précipitations favorables aux cacaoculteurs

Afrique de l’Ouest : des précipitations favorables aux cacaoculteurs
Des cacaoculteurs à l'œuvre

Des précipitations proches, voire supérieures à la normale ont touché la ceinture de cacao de l'Afrique de l'Ouest au cours de la semaine écoulée. Selon Refinitiv Commodities Research (indice des prix à terme des matières premières), c’est un excellent signe pour le développement de la cacaoculture qui laisse penser que la récolte sera précoce : elle pourrait démarrer déjà à la mi-septembre et prendre son envol en octobre, le démarrage officiel de la campagne 2022/23 étant habituellement le 1er octobre.

Les précipitations totales sur 7 jours ont été de 15 à 30 mm plus humides que la normale le long de la plupart des régions cacaoyères de la Côte d'Ivoire et du Ghana. Les pluies d'arrière-saison ont été bénéfiques pour les cultures de cacao en Afrique de l'Ouest. Pour les jours à venir, un temps plus humide se déplacera en Afrique de l'Ouest et pourrait persister dans un avenir prévisible.

Les précipitations totales sur 10 jours seront de 25 à 75 mm plus humides que la normale le long des régions cacaoyères de la Côte d'Ivoire et du Ghana, avec les conditions les plus humides au Ghana. Au-delà des 10 jours, il n'y a pas de fin en vue des fortes pluies sur la ceinture du cacao, ce qui pourrait ralentir le démarrage des opérations de récolte, fin septembre début octobre.

Un marché qui devrait encore grimper si l’on en croit les prévisions publiées par l’Organisation internationale du cacao (ICCO).

D’un déficit estimé auparavant à 174 000 tonnes, l’ICCO considère maintenant qu’il serait plutôt de l’ordre de 230 000 tonnes, essentiellement en raison de la faible performance du Ghana dont la production chuterait à 689 000 tonnes contre les 800 000 tonnes initialement attendues. Les prévisions de production au Cameroun ont été révisées à la hausse à 290 000 tonnes contre les 280 000 tonnes avancées précédemment tandis que le Brésil serait à 220 000 tonnes contre 210 000 tonnes annoncées auparavant et le Pérou à 160 000 t contre 150 000 tonnes. Cependant, ces hausses attendues ne compensent pas la baisse au Ghana. Quant à la Côte d’Ivoire, l’ICCO maintient sa prévision de 2,2 Mt.

La 62e Assemblée annuelle de l’Organisation Interafricaine de Café (OIAC) se tiendra à Lomé du 14 au 18 novembre 2022.

En prélude à cette importante rencontre, Monsieur Kodjo ADEDZE, Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation Locale, Président en exercice du Comité directeur de l’OIAC a présidé une réunion virtuelle ce jeudi 8 septembre 2022, en vue d’étudier l’examen du rapport d’étape des activités du Secrétariat Général.